mini bouddha en résine .

5x3,5x7cm

 

ne pas voir le mal ..

ne pas entendre le mal..

ne pas dire du mal..

cette maxime vient des «3 singes de la sagesse»

-Les premières traces de ces « singes de la sagesse », remontent aux « Entretiens de Confucius », que l’on situe en général entre le IVème et le IIème siècle avant JC.

-Ils furent introduits dans le bouddhisme par un moine aux environs du VIIème siècle. Selon la légende, ce moine était accompagné par un singe durant ses périples. Ce moine c’est Xuanzang, un des plus importants traducteurs des textes bouddhistes en Chine. Il quitta la Chine pour partir en Inde après avoir compris qu’il était temps qu’il parte à la recherche de textes bouddhistes pour les ramener en Chine.

A celui qui suit cette maxime , il ne lui arrivera que du bien .

(cette maxime fût reprise par GANDHI qui gardait toujours avec lui une petite sculpture des 3 singes)

bouddha résine

5,00 €Prix